Benoît Brahi








 

NAITRE
Dans une chambre aux fenêtres claires
quelqu'un vient soudain d'apparaître
une femme regarde avec amour
celui qu'elle avait désiré depuis des jours

Le ciel sombre d'hier s'est éclairé
soulevant sur ce moment un peu d'éternité
qu'est-ce que la vie va lui offrir ?
à cette fleur qui vient à peine de s'ouvrir
                                     Naître, entrer dans le monde
                                     pour construire une nouvelle histoire
                                     être comme une colombe
                                     s'envoler et plonger dans l'écritoire 
Un enfant regarde se coucher le soleil
encore une journée aux blessures cruelles
il regarde ses bras parsemés de coups
pourquoi doit-il accepter tout ?

en marchant, il rencontre un passant
qui voit la misère de ce gosse sans logement
l'homme le prend par la main et l'emmène
là on lui dira les mots"je t'aime"
Naitre, sortir de sa misère
pour rebâtir un monde nouveau
épousseter toute cette poussière
et par amour voler comme l'oiseau
Un jeune homme roule sur une route
soudain c'est la fin de la course
elle se termine par un grand mur
un lit d'hôpital et d'énormes blessures

paralysé, il se sent comme inutile
mais du destin, il ne connaît pas tous les fils
il découvre en lui des rêves inexplorés
qui lui donnent la force et le courage d'espérer
Naître, c'est aussi apprendre
à découvrir des clefs cachées
on renaît alors de ses cendres
et comme la chrysalide se métamorphoser


Les baisers mérités de la Vérité.
                               Fernando Pessoa

 

Horizon, in Mer portugaise
Poèmes ésotériques

Editions Christian Bourgois 1988