à mes amis du "Chalet"

Contrairement à Gulliver
partir au loin ne me plaît guère.
Au Jura je reste accroché
comme un moule à son rocher
et quand je vais dans la montagne
au lieu d’emmener du champagne
ou bien mon flacon d’anisette
moi j’ai toujours dans musette

un’ petit’ bouteill’ de vin jaune !

Sachez cependant qu’il m’arrive
quand les créanciers me poursuivent
de prendre le train pour Paris
en emportant tous mes outils.
Avant de quitter mon village
je mets toujours dans mes bagages
à côté de ma brosse à dents
le plus sympa des remontants :

un’ petit’ bouteill’ de vin jaune !

Brûlant de passion pour les femmes
avant de déclarer ma flamme
quand je les prends sur mes genoux
au lieu d’leur offrir un bijou
ou bien de leur fair’ des promesses
qui me coût’raient la peau des fesses
je me sers d’un aphrodisiaque
que j’ai toujours au fond d’mon sac :

un’ petit’ bouteill’ de vin jaune !

Un jour le bon dieu des ivrognes
souhaitera voyant ma trogne
malgré tous mes péchés mortels
que près de lui je monte au ciel.
Pour me défendre à ma manière
quand je serai devant Saint Pierre
afin qu’il soit moins courroucé
je tiendrai mon laisser-passer :

un’ petit’ bouteill’ de vin jaune !

 

           

  

 

LA PETITE BOUTEILLE DE VIN JAUNE
                               
                                     par Guy Thomas


  
http://www.poetherapie.com      
contact cmlv@poetherapie.com
copyright © Guy Thomas - tous droits réservés